Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

L’histoire du cnafal

D’où vient le CNAFAL ?

Ce sont des déportés et résistants qui ont créé les premières associations familiales laïques, à partir des sections de la FOL en Dordogne, dès 1947. Ils avaient vécu, dès les années 1930, la montée vers le fascisme et le pétainisme avec le thème prégnant de la famille, conçue comme une catégorie politique, au-dessus des citoyens. En effet, le mouvement familial, né à la fin du XIXème siècle, est une réaction violente contre l’établissement de la 3ème République, contre la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, contre la loi de 1905, contre la loi sur le divorce d’ Alfred Naquet, contre les lois de Jules Ferry. Jean Cornec lui-même ne dissociera pas le combat contre l’Eglise dans le champ de la famille, et dans le champ de l’éducation. Pour ces résistants, il s’agissait d’aller sur le terrain occupé par les cléricaux et les familialistes et de défendre nos conceptions de l’égalité au sein de la famille, comme dans la société…et l’éducation laïque qui affranchit de tous les préjugés, de tous les conditionnements, de toutes les croyances, est l’indispensable levier de l’émancipation. En 1967, la structure nationale est créée. Nous venons de fêter les 50 ans.

Pour quelles raisons ?

Longtemps les grandes organisations laïques : Ligue de l’Enseignement, FCPE et le CNAL en général, se sont posées la question de l’adhésion à l’ UNAF (Union Nationale des Associations Familiales », institution de la République, créée par le Général de Gaulle en 1945 et pourvues de ressources fixes définies par la loi (c’est le fonds spécial qualifié par la Cour des Comptes elle-même de privilège de financement : 0,10% de la CSG payée par tous les français (es) qui alimente le fonds spécial : 29 millions d’euros par an). L’UNAF a en charge de représenter toutes les familles auprès de tous les pouvoirs publics et cela se décline au niveau départemental. Pour les fondateurs du CNAFAL, il était hors de question de laisser le champ libre à tous les cléricaux et conservateurs, qui avaient dominé la scène politique sous Pétain.

En effet, dès 1947, avec le décret Poinso-Chapuis, les cléricaux mènent l’offensive pour maintenir dans le champ de l’école les avantages obtenus sous Pétain et bien évidemment investissent l’UNAF et le champ du social.

Que défend le CNAFAL ?

Depuis 50 ans, date de notre création, nous défendons l’ensemble des services publics, l’Education nationale en premier lieu, contre toutes les lois scélérates (la dernière en date étant la loi Carle), la défense de la Sécurité sociale de plus en plus menacée et nos représentants dans les CAF, CPAM, CCAS, ne manquent pas d’intervenir, considérant qu’aujourd’hui c’est le socle de la République sociale qui est attaquée… Dans le champ famille, d’entrée de jeu, nous avons affirmé qu’il n’y a pas de famille standard et dès 1967, nous nous sommes battus pour la reconnaissance des familles monoparentales, tout comme en 1998 nous avons appuyé le PACS et en 2012, le mariage pour tous. En politique familiale, nous récusons l’option nataliste, qui consiste à avantager les familles nombreuses. Nous voulons une égalité quel que soit le rang de l’enfant pour le versement des allocations familiales. Nous défendons, depuis 1980, l’idée d’un revenu universel pour tous, de la naissance à la mort, qui se substituerait à toutes allocations, en commençant par les jeunes qui payent un lourd tribut à la précarité. Le CNAFAL se bat pour l’ouverture de la Maternelle, dès l’âge de 2 ans.

Le CNAFAL mène son combat républicain et laïque dans de nombreuses instances. Nous présidons 10 UDAF. Nous sommes agrées comme organisation nationale de consommateurs depuis 30 ans, intervenant pour l’accès aux droits de tous et au quotidien. Nous sommes agréés par le CNAJEP, par l’Education nationale, par l’ANCV (chèques vacances), par la FNE (environnement), par le Ministère de la Santé. Ce maillage sociétal nous permet de défendre l’idéal laïque dans tous les champs sociétaux, car la laïcité c’est une conception de la société contre toutes les dominations quelles qu’elles soient, contre tous les dogmes. Nous prolongeons l’action en faveur de la laïcité, dans tous les domaines, pour reconquérir une hégémonie philosophique et politique que nous avons perdue depuis trop longtemps. L’école laïque et la République ne font qu’un. Quand l’une est affaiblie, l’autre aussi s’affaiblit. Le CNAFAL se bat pour l’abolition du Concordat et une instruction civique et laïque réelle qui respecte la liberté de conscience de chacun (e).

Se connecter sur
Familles laïques

Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

Restez connecté | Mot de passe oublié

Adhérez au cnafal

J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

En savoir plus

La revue
Familles laïques

La revue Familles laïques

Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

Voir le magazine