Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Education

Lettre d’un professeur à ses collègues

    « Je ne sais pas vous mais j’ai noté une très grande dignité de nos élèves pendant la minute de silence de ce midi. Il faut le souligner face à tous les raccourcis médiatiques et face à certains qui semblaient, par avance, se délecter de possibles incidents.
    Dans l’ensemble, j’ai observé des gamins désireux de comprendre pourquoi des fanatiques étaient prêts à tuer lâchement, froidement des gens rassemblés pour un concert de musique, un match de football ou attablés à la terrasse d’un café. Ils avaient compris, sans avoir besoin de faire de grands discours, que ces hommes et ces femmes, que ces victimes pouvaient être eux, vous, moi-même.
    Partage d’émotions autour du sport, convivialité de la musique qui rassemble, fraternité de l’échange après une semaine de travail et, au-delà, tout ce qui unit les humains autour de l’essentiel, par-delà les religions et les origines des uns ou des autres, voilà ce qui a été frappé au cœur ce vendredi. C’est cela que j’ai dit aux élèves. Non, je n’ai pas parlé de guerre, mais de respect, de dignité tout en tentant de faire reculer la dictature de l’instantané qui chasse médiatiquement un malheur par un autre. Prendre le recul indispensable et permettre de démonter les rumeurs, les approximations, expliquer les racines de ces meurtres odieux, insister sur ce que nous partageons ensemble me parait vital dans ces instants où, comme souvent, on attend beaucoup (trop ?) de l’école et des professeurs.
    Après la sidération et l’émotion s’ouvre le temps du combat et de la résistance. Nos boussoles doivent, dans mon esprit, rester l’émancipation de tous les dogmes, l’égalité dans son acception la plus large et surtout la laïcité condition suprême de la liberté. Ce sont nos armes, bien dérisoires, mais les mots, en tant que pédagogues, sont nos seules armes pour faire reculer la barbarie. La peur de l’autre, le repli sur soi et sur sa petite différence, la désignation facile de boucs-émissaires peuvent l’emporter. La partie sera rude mais n’avons pas le choix, résister, lutter toujours ! »

    Julien Guérin

    Le CNAFAL

    Dans la même rubrique

    Posez vos questions

    Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

    Se connecter sur
    Familles laïques

    Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

    Restez connecté | Mot de passe oublié

    Adhérez au cnafal

    J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

    En savoir plus

    La revue
    Familles laïques

    La revue Familles laïques

    Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

    Voir le magazine