Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Consommation

TAFTA, C’EST QUOI ?

Les 28 commissaires européens s’apprêtent à signer, au nom de 500 millions d’habitants de l’Union Européenne, le projet de libre-échange entre l’UE et les USA : TAFTA (Transatlantic Free Trade Area).

    En 1947, est créée l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), structure dans laquelle les États négociaient entre eux pour essayer de résoudre des problèmes commerciaux en particulier les droits de douane. En 1999 puis en 2002 les pays du tiers-monde arrêtent les négociations car les pays développés continuent de subventionner leur agriculture.

    L’Europe a été pénalisée par l’OMC parce qu’elle refusait l’importation du bœuf aux hormones américain. Les USA qui  voudraient régenter la santé des européens. L’Europe aussi interfère sur les lois nationales : elle impose des directives qui doivent être traduites dans tous les pays de l’Union. Actuellement on déplore les règlementations sur les OGM, le glyphosate et la brevetabilité du vivant. L’échec de l’OMC a incité les Américains à traiter avec des groupes de pays distincts, ses voisins, l’Asie du sud-est et maintenant l’Europe, pour saper les résistances à un « grand marché ».

    D’abord le traité ALENA avec le Canada et le Mexique qui a complètement détruit la structure de l’agriculture mexicaine et engendré des misères supplémentaires, puis le traité CETA entre le Canada et l’Europe. Cette politique des petits pas de l’asservissement du monde aux grands groupes mondiaux aura son point d’orgue lors de la signature de TAFTA avec l’Europe. Tafta limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que les transports routiers, ferroviaires, les services à la personne, l’enseignement. Les universités privées américaines désirant s’implanter en Europe pourraient attaquer les États qui financent les universités publiques, pour concurrence déloyale. En matière de santé et d’environnement, la suppression du respect de la souveraineté de chaque pays va permettre l’importation de pesticides, d’additifs toxiques, d’OGM, on autoriserait la fracturation hydraulique (gaz de schiste) avec une liberté totale pour l’importation de tous types d’énergies. Les importations provenant des États-Unis envahiraient les marchés de l’UE avec des effets négatifs pour la plupart des PME, et entraîneraient des délocalisations, du dumping social et une augmentation du chômage.

    L’opacité des négociations et la mise à l’écart volontaire des citoyens qui réclament, à juste titre, plus de transparence dans un projet qui les concerne directement, fait profondément douter de la légitimité d’un tel traité. Quelle justice peut-on espérer des tribunaux arbitraux, des tribunaux privés, composés d’avocats américains !?

    Refusons le TAFTA, mais aussi le CETA qui est le cheval de Troie des USA dans les affaires européennes.

    Nicole DAMON, administratrice

    Nicole Damon

    Dans la même rubrique

    Posez vos questions

    Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

    Se connecter sur
    Familles laïques

    Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

    Restez connecté | Mot de passe oublié

    Adhérez au cnafal

    J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

    En savoir plus

    La revue
    Familles laïques

    La revue Familles laïques

    Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

    Voir le magazine