Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Fiscalité

Encouragement à la délation fiscale – Marche-t-on sur la tête?

Les services fiscaux qui dépendent de Bercy souhaitent « encourager » la délation, par la « rémunération des indics ». On nous dit que le potentiel de rentrée fiscale, pour l’Etat, serait entre 60 et 80 milliards par an ! Ahurissant ! Et doublement, par les sommes en jeu et par la méthode proposée. A-t-on mesuré, dans le contexte actuel, ce que la délation veut dire ? Cette solution a un vrai problème de fond et est dangereuse. A-t-on oublié les « périodes noires » de notre pays !

    Le CNAFAL rappelle qu’un rapport présenté au Sénat en 2012, stipulait que l’évasion fiscale et la fraude fiscale étaient le fait des hauts revenus et des multinationales. Est-il besoin de le préciser ? A l’heure où certains hommes politiques « roulent des mécaniques », nous parlaient et nous parlent de faire la chasse à l’assistanat… on situe de suite le niveau de « l’enfumage ».
    Le CNAFAL propose que déjà il y ait obligation, pour toutes les entreprises, de publier toutes les informations concernant les succursales et leurs filiales de par le monde : chiffre d’affaires, nombre de salariés, bénéfices, volume et détail des actifs et montant des impôts acquittés ! Au fait, on nous avait promis de « nettoyer » les paradis fiscaux, à commencer par l’Europe ! Où en est-on ? A commencer par le Luxembourg !
    Le CNAFAL rappelle aussi la nécessité de mettre en place une vraie taxe sur les transactions financières, qui ne serve pas qu’à alimenter la cagnotte pour lutter contre le réchauffement climatique, mais aussi pour vraiment aider au co-développement et au développement du tiers-monde.
    De plus, la législation pénale devrait être renforcée, par exemple : des interdictions de siéger dans les conseils d’administrations de ces sociétés, pourraient être prononcées en sus des pénalités financières et des rattrapages d’imposition. N’oublions pas non plus, que se taire lorsque l’on a connaissance de tricheries, de maquillages d’écritures rend complice, en droit français, de ces fraudes !
    Enfin, des moyens humains doivent être prioritairement débloqués en faveur des agents du fisc et le CNAFAL souhaite aussi un véritable statut protecteur, pour les lanceurs d’alerte, quel que soit leur domaine d’investigation.
    Jean-Marie Bonnemayre, Président.
    Manuel Messey, Secrétaire Général Adjoint, Co-responsable du secteur Consommation.
    Claude Rico, Vice-Président, Co-responsable du secteur Consommation

     

     

    Nicole Damon

    Dans la même rubrique

    Posez vos questions

    Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

    Se connecter sur
    Familles laïques

    Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

    Restez connecté | Mot de passe oublié

    Adhérez au cnafal

    J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

    En savoir plus

    La revue
    Familles laïques

    La revue Familles laïques

    Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

    Voir le magazine