Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Immigration

Migrants : hospitalité défaillante de la France

L'organisme européen de statistiques "Eurostat" a publié les résultats des réponses positives faites en faveur des demandeurs d'asile, auprès de différents pays européens. En pourcentage de nombre de réfugiés par habitant, la France se classe bonne dernière.

    La plupart des pays travaille à des programmes d’apprentissage de la langue du pays d’accueil, avec une moyenne de 600 heures offertes par an ! La France en offre 3 fois moins ! Le CNAFAL a été fondateur de l’association « Pour le droit à la langue du pays d’accueil », préalable à toute insertion ou adaptation. De même, nous avons souhaité à plusieurs reprises, que le « contrat accueil insertion » et le « contrat accueil insertion familles » ait un véritable contenu et ne soit pas cantonné à un seul regroupement, d’une journée escamotée par les délais de route… Il faut y intégrer des éléments simples concernant le droit de la famille et l’égalité hommes/femmes, essentiel à une bonne compréhension de notre culture. Nous avons d’ailleurs récemment saisi le député Aurélien Taché, en charge de ces questions à l’Assemblée nationale et missionné par le gouvernement.

    Le CNAFAL s’insurge comme il l’a déjà fait à l’époque de Hollande et Sarkozy, de la posture actuelle du gouvernement, qui est dans le déni des droits, en pratiquant le harcèlement permanent des migrants, mais aussi de ceux qui les soutiennent pour décourager et dissuader les uns et les autres.

    En août 2015, le CNAFAL avait invoqué la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, mais aussi celle du Droit des Enfants, puisque celle-ci n’est pas respectée !

    Le CNAFAL avait même fait référence à la fameuse Conférence d’Evian du 16 juillet 1938, qualifiée plus tard de Conférence de la Honte : car non suivie d’effets pour l’accueil et la mise à l’abri des juifs allemands et autrichiens !

    Le CNAFAL ne cessera de le proclamer, la France est une terre d’immigration depuis François 1ER. Mazarin, qui était l’équivalent d’un premier ministre sous Louis XIII, était surnommé l’Italien. C’était au XVIIème siècle. Et les grandes vagues d’immigration vers la France ont eu lieu au XIXème siècle, en provenance de toute l’Europe.

    Nombre d’hommes politiques, d’artistes, d’écrivains de philosophes de renom sont des immigrants de la deuxième génération. Des prix Nobel français sont issus de la 2ème génération des migrants.

    A-t-on oublié qu’après 1614, 60 000 « morisques » chassés de la région de Grenade en Espagne par Philippe III, s’installent en Provence et en Languedoc !

    Les migrations de ces dernières années sont aussi bien le fait de la misère, de l’installation après la décolonisation de régimes à la solde des anciens colonisateurs, qui ont pillé les richesses naturelles et accumulé une rente financière, placée en Europe et notamment à Paris. Ce système est à bout de souffle. Il est temps que l’Europe réagisse et apporte notamment aux pays d’Afrique noire ou du Nord, une aide pour un développement « auto centré ». Il y va de l’intérêt de tous. Aujourd’hui, il y a 240 millions de migrants internationaux ; un bon tiers va du Sud vers le Nord : essentiellement vers l’Europe et l’Amérique du Nord ! La pauvreté frappe un milliard d’hommes et de femmes vivant au Sud. Telle est la quadrature du cercle. Face à cela, il y a ceux qui affichent la couleur comme Trump et sa volonté d’ériger un mur (un de plus) et ceux qui pratiquent l’hypocrisie par le harcèlement, par le déni à l’égard des populations arrivées en France.

    Enfin, il faudra aussi analyser et réfléchir aux guerres intempestives menées par l’Occident en Lybie, Irak, Syrie, qui les ont, non seulement déstabilisés, mais réduits à l’âge de pierre ! Réfléchir aussi pour l’avenir,  aux chefs d’Etat qui ont soutenu envers et contre tous, les potentats locaux en général pour leur vendre des armes (Tunisie, Egypte, Syrie, Irak et  autres) et qui, plus tard, pour se racheter une bonne conscience, ont soutenu des soulèvements sans condition et voués à l’échec, parce que la démocratie ne s’importe pas, ne s’impose pas.

    Jean-Marie Bonnemayre,
    Président du CNAFAL.

    Le CNAFAL

    Dans la même rubrique

    Posez vos questions

    Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

    Se connecter sur
    Familles laïques

    Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

    Restez connecté | Mot de passe oublié

    Adhérez au cnafal

    J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

    En savoir plus

    La revue
    Familles laïques

    La revue Familles laïques

    Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

    Voir le magazine