Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Communiqué de presse

APL – ce sont les populations précaires qui vont payer

La récente décision du gouvernement de baisser les Aides Personnelles au Logement de 5 euros est inacceptable.

    Depuis plusieurs années, les technocrates de Bercy veulent nous faire croire que la flambée des loyers que connaissent certaines régions de France, serait due aux aides personnelles au logement ! Le CNAFAL s’est inscrit plusieurs fois publiquement en faux contre cette théorie fumeuse et n’a pas validé ce raisonnement, lorsque cette hypothèse de travail a été discutée au Haut Conseil de la Famille, il y a cinq ans.

    En effet, 75% des bénéficiaires des APL appartiennent aux 30% des ménages les plus pauvres ! Lorsqu’on sait que beaucoup de ménages précaires ne mangent pas à leur faim, pour prioriser le paiement du loyer, c’est encore plus scandaleux !

    Le  CNAFAL, il y a déjà plusieurs années, a dénoncé le mode de répartition des aides à la pierre, qui devraient être consacrées prioritairement aux zones tendues, à savoir : région parisienne, PACA et certaines métropoles.

    Faire baisser les loyers dans les zones tendues, c’est aussi réguler le marché ; pour cela, il faut massivement bâtir du logement social, pour faire baisser les prix dans le privé.

    En aucun cas, le logement ne doit être un produit de spéculation :

    Vouloir baisser l’ISF dans l’espoir de « canaliser » les placements des hauts revenus, vers ce secteur et avec des abattements fiscaux, est une impasse que des millions de français vont payer très cher. D’autant, que dans le même temps, on appauvrit les petits « épargnants » du Livret A de la Caisse d’Epargne (épargne qui alimente la construction du logement social), en refusant d’indexer le taux du Livret A (0,75%) sur le cours de l’inflation moyenne (1,05%).

    Ce n’est plus de la paupérisation, c’est de la pressurisation ! Sauf qu’il n’y a plus de jus…

    La preuve : le nombre d’expulsions locatives s’envole : plus de 25% en 2015 ; encore plus en 2016 ! 140% en 15 ans, malgré la CCAPEX (Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions locatives).

    Décidement, on ne vit pas dans le même monde !

    Jean-Marie Bonnemayre,
    Président,
    06 87 37 16 64.

    Jean-François Chalot,
    Secrétaire Général,
    07 89 05 54 64.

    Le CNAFAL

    Dans la même rubrique

    Posez vos questions

    Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

    Se connecter sur
    Familles laïques

    Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

    Restez connecté | Mot de passe oublié

    Adhérez au cnafal

    J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

    En savoir plus

    La revue
    Familles laïques

    La revue Familles laïques

    Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

    Voir le magazine