Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Santé

Formation « loi-santé » à Saint Etienne

La commission santé du CNAFAL a organisé une journée de réflexion sur le projet de loi santé qui doit être débattue prochainement au parlement.

Une trentaine de militants, de six départements étaient réunis à Saint-Etienne, samedi 28 février, pour découvrir et débattre les différents aspects du texte.

Le matin, les deux médecins, un généraliste et un spécialiste qui animaient le débat ont tenté d’expliquer le pourquoi de la « grogne » des professionnels quant au tiers payant, point phare de la loi. Cette idée est remarquable pour faciliter l’accès aux soins à tous, mais sa mise en oeuvre pose de vrais problèmes. Le cnafal est favorable à la suppression du tiers payant, qui est déjà accordé aux bénéficiaires de l’ALD et de la CMU. L’historique du reste à charge a rappelé les grands principes fondateurs de la Sécurité Sociale et la diminution de la solidarité envers le malade puisqu’il assume de plus en plus de frais pour se soigner. Est-ce que l’on verra la suppression des franchises comme le souhaiterait notre association et comme l’a proposé un groupe de sénateurs ?

Le débat a abordé ensuite les mesures concernant la prévention : amélioration de l’information nutritionnelle, lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme en particulier chez les jeunes… Enfin un point important pour le cnafal est la possibilité de l’action de groupe (class-action). La Loi Hamon de 2014 sur la consommation, avait  exclu la santé et l’environnement. Le CNAFAL soutient énergiquement cette mesure qui permettrait aux patients de défendre leurs droits lorsqu’ils auraient subi un dommage, on peut espérer ne plus revoir des scandales du type Médiator.

L’après-midi, le représentant des patients de l’Université des patients de Grenoble Université des patients de Grenoble a montré le travail de terrain, sur plusieurs années, pour amener le « patient malade », qui subit sa maladie au « patient acteur », capable de dialoguer avec l’équipe soignante. Puis le patient capable de reprendre des études, de se former, et ensuite un patient capable d’aider et de former les patients malades.

Autour de cette loi, la commission continuera son travail : suivi des débats parlementaires et étude des amendements, représentation des usagers dans tous les organismes de santé, où la loi leur « fait une place »… toujours dans le souci de faciliter l’accès aux soins pour tous.

Le CNAFAL

Dans la même rubrique

Posez vos questions

Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

Se connecter sur
Familles laïques

Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

Restez connecté | Mot de passe oublié

Adhérez au cnafal

J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

En savoir plus

La revue
Familles laïques

La revue Familles laïques

Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

Voir le magazine