Familles Laïques

Le site du Conseil National des Associations Familiales laïques (CNAFAL), association agréée d'aide aux consommateursNous connaitre

Communiqué de presse

AG de l’UNAF à Toulon : une posture peu républicaine

L’UNAF, Institution de la République créée par ordonnance du Général de Gaulle, du 5 mars 1945 a pour mission de représenter l’ensemble des familles et donner avis sur les politiques qui constituent la politique familiale et ses fondements. Elle bénéficie pour cela d’un privilège de financement qui provient d’un prélèvement exceptionnel sur la masse des allocations familiales distribuées.

L’UNAF se doit d’être neutre politiquement, plurielle et pluraliste. L’UNAF ne saurait appartenir à un clan. L’UNAF appartient à toutes les familles dans toute leur diversité et le respect qu’on leur doit !

Aussi le CNAFAL membre de l’UNAF depuis 32 ans n’a pas du tout apprécié « la bronca » qui a accueilli le discours de la Ministre de la Famille, Madame Bertinotti, à l’AG de l’UNAF à Toulon le 23 juin dernier.

Où est le problème ? Sinon qu’effectivement Madame Bertinotti est venu confirmer les engagements du Président de la République, engagements validés par une majorité de nos concitoyens et concitoyennes en toute connaissance de cause.

Le CNAFAL rappelle qu’il y a 11 ans l’UNAF avait été « vent debout » contre le PACS agitant déjà la peur du mariage homosexuel.

Il y a 45 ans encore, l’UNAF ne voulait pas entendre parler de la représentation des familles monoparentales. Il a fallu la loi de juillet 1975 pour dépasser cet ostracisme.

Le CNAFAL regrette que l’UNAF soit devenue le bastion du conservatisme social et familial, refusant le pluralisme des mouvements familiaux, offrant une déformation complète par sa  représentation de la réalité sociologique des familles d’aujourd’hui par un mode de votation obsolète et par une organisation pyramidale et non démocratique. En effet aujourd’hui plus d’un enfant sur deux nait hors mariage, un enfant sur quatre ne vit plus avec ses deux parents, un enfant sur cinq vit dans une famille monoparentale, un enfant sur neuf vit dans une famille recomposée.

Un sondage de la chambre des notaires de Paris datant du début de l’année, indique que 63% des français sont favorables au mariage homosexuel, 56% des français sont favorables à l’adoption par des couples homosexuels, 63% sont favorables à l’autorisation des mères porteuses pour les couples infertiles. Enfin 75% sont favorables à l’octroi de  nouveaux droits aux « beaux parents » notamment en matière d’autorité parentale pour les démarches administratives.

Le CNAFAL appelle les pouvoirs publics à une réforme profonde du fonctionnement de l’UNAF et soutiendra fermement les projets de loi qui seront conformes aux engagements pris. Le sectarisme et l’immobilisme de l’UNAF sont mortifères. La Ministre est parfaitement fondée à dire que « toutes les familles doivent pouvoir s’exprimer et se répondre dans le respect ».Nous aussi, nous y veillerons.

Le CNAFAL

Dans la même rubrique

Posez vos questions

Pour poser une question à l'auteur du sujet, merci de vous identifier ou de créer un compte gratuit avant de continuer.

Se connecter sur
Familles laïques

Pas encore de compte ? Créez-en un, c'est gratuit

Restez connecté | Mot de passe oublié

Adhérez au cnafal

J’adhère au CNAFAL pour participer à la défense et à la promotion de la laïcité...

En savoir plus

La revue
Familles laïques

La revue Familles laïques

Familles Laïques est la revue trimestrielle du CNAFAL. Elle est le reflet des positions du CNAFAL et s’appuie sur l’actualité.

Voir le magazine